Rainbow cake : ce qu’on ne vous a jamais dit…ou les coulisses d’un it-cake

Rainbow cake par Martha Stewart

Rainbow cake par Martha Stewart

Le Rainbow cake, vous connaissez forcément. C’est LE gâteau à la mode, le défi que toute pâtissière avec une âme d’enfant se lance à elle-même! Tout prétexte est bon à prendre pour se lancer dans l’aventure : les 1 an de votre animal domestique, les premiers rayons de soleil de l’année…

 

C’est beau, c’est coloré, cela ressemble à une prouesse, alors qu’en fait, cela ne demande que de la patience et de l’organisation.

Donc, vous me connaissez, depuis quelques années, je me dois de faire un gâteau d’anniversaire digne de ce nom et le Rainbow cake me faisait de l’oeil pour les 8 ans de ma fille.

Etape 1 : regarder tous les blogs sur ce sujet pour vérifier que ce sera bien à ma portée. Là, j’apprends que les colorants doivent absolument être les colorants gel de Wilton, parce que ce sont les seuls qui tiennent vraiment à la cuisson et restent bien éclatants. OK.

Donc étape 2 : se procurer les dits colorants. Petit tour sur les sites de vente en ligne. Mais comme je m’y prends un peu à la dernière minute, pas le temps de me faire livrer. Je dois donc trouver LA boutique physique où les acheter. J’ai de la chance, je suis parisienne, Mora me tend les bras…

Etape 3 : eh bien justement, ça va m’en coûter un, de bras, pour acquérir les 6 couleurs nécessaires, plus un moule en silicone de 20 cm pour être sûre de bien démouler les 6 gâteaux (il ne s’agirait pas d’en louper un).

Etape 4 : j’ai la flemme de monter mes blancs en neige pour faire des génoises et en plus, j’ai lu que c’était galère de mélanger les colorants à la pâte à cause des blancs montés, qui risquent de se casser. Je décide donc de faire mon Rainbow cake à base de gâteau au yaourt (l’équivalent de la petite robe noire pour les gâteaux). Je vérifie que c’est envisageable : oui, d’autres l’ont fait, ça marche très bien (j’ai vu des photos).

Etape 5 : s’y mettre! Faire la pâte : facile. La diviser en 6 (je n’ai pas été prudente et je n’ai pas fait le bol sans colorant en + en cas de problème) : facile. Ajouter les colorants : assez facile (il faut quand même savoir que ça colore très bien, y compris les doigts… et que cela ne part pas si facilement au savon). Les bols sont tous jolis, avec leur pâte de toutes les couleurs!

Etape 6 : verser dans le moule (le gâteau ne doit vraiment pas être épais car il ne faut pas oublier qu’il y en aura 6 les uns sur les autres au final) et mettre au four. Alors, c’est là que ça se gâte… allez donc faire un tour sur les blogs et regardez les génoises colorées après cuisson : elles sont toutes jolies, bien colorées… mais ABSOLUMENT PAS DOREES. Je m’étais bien interrogée sur ce point, mais je ne sais pas, naïvement, comme personne ne parlait de ce point, j’ai pensé que c’était grâce aux colorants… Eh bien non!

Mon premier gâteau (le violet) est ressorti tout doré du four, absolument pas violet et avec même une petite nuance verdâtre par endroit, comme si le colorant avait viré à la cuisson… En gratouillant la croûte, j’ai pu vérifié que la pâte était tout de même violacée.

Etape 7 : cuisson des gâteaux suivants. Je commence à craindre le fiasco. Pourquoi MON rainbow cake est-il en train de virer à la catastrophe? Pour limiter les dégâts, je baisse le four à 150°, espérant que cela évitera à mes gâteaux de trop dorer… Cela ne marche pas vraiment, je passe juste plus de temps sur les cuissons.

Etape 8 : ils sont tous cuits, aucun n’est d’une couleur franche comme sur les autres blogs… Bououh! Vous n’aurez pas la traditionnelle photo des jolies génoises empilées qui laissent entrevoir le chef-d’oeuvre coloré en préparation.

Mais comme je suis optimiste de nature, je me dis qu’il ne faut pas se décourager. Je commence à préparer le glaçage pendant que les gâteaux refroidissent. Là encore, un doute m’étreint : j’ai choisi, pour la facilité et parce que je trouve ça trop bon, un glaçage au cream-cheese (genre glaçage de carrot cake). Quid de mes petits invités? Sachant que les enfants sont rarement des aventuriers du goût et qu’il est peu probables qu’ils soient très familiers de ce type de glaçage, est-ce que je ne vais pas au devant de grandes déconvenues?

En même temps, l’idée d’avoir à gérer un glaçage au chocolat (blanc parce que je trouve que le chocolat noir ou au lait gâche l’effet multicolore) me fatigue d’avance… c’est parti pour le glaçage cream-cheese. Trop bon, d’ailleurs!

Etape 9 : empiler les gâteaux au fur et à mesure, les tartiner de glaçage puis glacer les bords.

Etape 10 : mettre le gâteau au frais jusqu’au lendemain.

Etape 11 : finaliser la déco.

P1020325

Etape 12 : le grand moment est arrivé… je sais que mes tranches de couleur vont avoir un léger bord bruni (la croûte dorée) mais j’ai quand même bon espoir sur le rendu global.

Verdict :

P1020331P1020334

Les couleurs sont un peu passées, mais c’est joli aussi comme ça…

Les enfants sont très impressionnés mais commencent déjà à s’interroger sur le glaçage : « c’est quoi? » « c’est du chocolat? » « je sens que je ne vais pas aimer… »

En plus, il est difficile de faire de petites parts car elles sont très hautes… je sens qu’il va en rester!

P1020333P1020336

 

Bon, l’effet visuel a bien fonctionné, le glaçage en a rebuté quelques uns et même les plus enthousiastes ont calé.

Heureusement, à la fin du goûter d’anniversaire, les parents n’ont pas résisté et ont voulu tester ce joli gâteau. Et eux, ils ont beaucoup aimé, même le glaçage ;-)

Bilan : un bon rapport épate/travail/goût. Ne vous stressez pas si vos gâteaux dorent au four et si les couleurs palissent un peu. Et si vous faites le gâteau pour un goûter d’anniversaire, glacez avec une ganache chocolat blanc ou une chantilly vanille, c’est plus sûr! Et pour les colorants, je pense que les colorants classiques auraient pu faire l’affaire, mais chez Vahiné, ils ne font pas de bleu…

De toute façon, je n’en resterai pas là et je vais enquêter pour découvrir pourquoi les gâteaux des autres restent bien vifs et ne dorent pas. Je vous tiens au courant! Et si vous avez des réponses à mes interrogations, je suis preneuse!

En tous cas, ma fille était émerveillée et s’est régalée… c’est l’essentiel ! Un gâteau que je referai à l’identique, mais pour un évènement familial.

Pour 6 gâteaux de 20 cm :

3 pots de yaourt

6 pots de farine

6 pots de sucre

6 oeufs

1.5 pot de beurre fondu (ou d’huile)

3 sachets de levure chimique

1 bonne pincée de sel

Pour le glaçage (recette piquée au blog glubbuck : http://glubbuk.fr/recettes/lets-go-rainbow-le-gateau-quen-vrai-il-est-pas-si-dur-a-faire) :

500 g de mascarpone

150 g de fromage frais (Philadelphia, St Moret)

125 g de kiri

150 g de sucre glace

du jus de citron (à doser selon votre goût, pour moi un peu moins que le jus d’1 citron)

10 Comments


  1. Youminou dit :

    Coucou, je t’ai répondu sur mon blog, mais au cas où tu ne recevrai pas de notif de réponse, je te copie ma réponse ici :)

    Coucou,
    tout dabdord, pour ton soucis de coloration de gateau, je pense ( je ne suis pas cuisinière hein, je ne fais qu’une supposition ) que ça vient vraiment de la recette que tu as utilisé. La génoise est un gateau qui ne dore pas tellement, c’ets beaucoup moins sucré qu’un gateau au yaourt. Peut être que ça viendrait de là?
    les couleurs qui tournent, je pense aussi que c’ets lié au gateau, comme il a doré, les couleurs ont tourné?
    Et mince pour le glaçage, ici il a eu un franc succès! Peut être qu’en y ajoutant de la vanille ça passerai mieux? Ou alors faire un glaçage au sucre tout simplement?
    mais j’ai vu la photo, je le trouve quand même super joli ton gateau ^^

  2. sophie dit :

    Oui, j’ai prévu de refaire avec des génoises. Mais j’avais vérifié avant et sur de nombreux sites, même les gateaux au yaourt étaient bien vifs : http://ale29.canalblog.com/archives/2012/06/03/24409675.html
    http://leblogdecrouchette.wordpress.com/2013/04/15/le-rainbow-cake-pour-les-nulles/
    http://www.patio-nnementcuisine.com/blog/lire-article-716352-9820211-rainbow_cake.html
    En tous cas, merci de ta réponse rapide. Et pour le glaçage, comme je le craignais certains enfants l’ont trouvé « bizarre » mais d’autres ont adoré et TOUS les adultes étaient fans! Je compte le refaire à mon père pour la Fête des Pères, je sais qu’il va adorer!

  3. Youminou dit :

    j’espère qu’il va adorer ^^

    peut etre en surveillant vraiment la cuisson alors et retirer les gateaux du four des qu’ils commencent à colorer?
    Honêtement, pour les génoises, je ne me suis pas cassée la tête à monter les blancs en neige. je ne le fais pour aucun gateau( on est une feignasse ou on ne l’est pas! ) Depuis, les blancs en neige, ça fait monter les geatux, le but là, c’est que ça resque quand même bien plat ^^ Donc essaie avec les génoise sans te prendre la tête avec les blancs en neige ^^

  4. sophie dit :

    Pour mes gâteaux, rien à faire, je les ai couvés d’attention comme si c’était mes propres enfants! Peine perdue!…
    Je suivrai ta recette à la lettre et te tiens au courant. Merci en tous cas!

  5. sev dit :

    Bonjour pr les colorants il te faut utiliser ceux en gel ils tiennent mieux a la cuisson! Et tu ad ded recettes de genoise sans monter les blancs en neige aussi. En espérant t’avoir aidé…. Seve

  6. sophie dit :

    Merci du commentaire, c’est ce que j’ai fini par faire et le résultat était bien meilleur, effectivement. :-)

  7. Lilly dit :

    Bonjour,
    J’ai moi aussi fait ce gâteau pour mes … 24 ans… ! Mon âme d’enfant certainement!
    J’avais fait des gâteaux au yaourt, avec colorant vahiné, couleurs beaucoup plus vives, les bords ont dorés aussi, mais je les ai recoupé à l’aide d’une assiette en carton x)
    J’avais fais, comme ganache une crème montée au chocolat blanc, et il a eu un franc succès chez les 2 à 61 ans !
    Aujourd’hui je le refais avec une crème montée chocolat blanc / framboise, en espérant rencontrer le même succès que le dernier..

  8. sophie dit :

    La crème chocolat blanc est une bonne idée, le glaçage au fromage frais ne plait pas à tout le monde (le petit goût salé)…

    Une photo, peut-être?

  9. Marine dit :

    Alors je pense que c’est tout simplement parce que les autres ont « paré » leur gâteau, c’est à dire que les bords et les dessus du gâteau ont été enlevés. Ce qui permet de ne conserver que le moelleux du gâteau, les bordures étant toujours un peu sèches, et d’avoir une couleur beaucoup plus vive !
    Voila c’est mon avis d’apprentie pâtissière ;) En tout cas très joli ce gâteau
    Bises

  10. Kim dit :

    Bonjour Sophie,

    Tout d’abord merci pour ton article. Tu y as mis plein d’humour, j’adore. En plus ça change de ceux où tout se passe bien et où on se culpabilise de ne pas avoir aussi bien réussi qu’on l’aurait voulu.

    Pour ma part, j’ai enfin réaliser ce gâteau pour l’anniversaire surprise d’un ami. J’espère que ça lui plaira, la fête est prévue la semaine prochaine. Je m’y prends en avance mais je n’aurai pas le temps de le faire dans la semaine. J’ai lu sur de nombreux blogs que les gâteaux se prêtent bien à la congélation et le gâteau yaourt n’y échappe pas. j’ai donc prévu de congeler les gâteaux séparément, de réaliser le montage la veille et finaliser avec le glaçage et déco le jour même.

    J’ai fait la même recette que toi mais avec 4 yaourts car moi je suis très prudente, j’ai donc fait deux bols de secours ^^. Avec les colorants gel Wilton les couleurs sont vraiment belles. Sur mon premier gâteau (le violet) j’ai été confrontée aux mêmes problèmes que toi: couleur vert/gris pas top gâteau doré et même gonflé, problème récurent que je rencontre avec mes gâteaux yaourt.
    Pour le deuxième j’ai donc corrigé le tir. Déjà j’ai mis plus de colorant violet, ce qui à l’air de corriger l’aspect. Ensuite, j’ai descendu la grille du four jusqu’en bas et j’ai mis une plaque au dessous du moule. Au besoin, j’ai mis une feuille d’alu en fin de cuisson quand ça commençait à colorer. Bien entendu, je n’ai fait les cuissons qu’à 150°, plus sera du suicide ! Et résultat plutôt convainquant, plus de dorure et couleurs vives !

    Enfin, pour faire profiter tout le monde de mes petites astuces personnelles, j’ai utilisé comme toi des bols jetables mais aussi des moules jetables, tu sais les plats en alu très pratiques pour emmener ou congeler. J’en ai trouvé qui font 20 cm de diam donc parfait et surtout, pas de vaisselle entre chaque gâteau ! en plus de ça pour ne pas galérer à démouler, j’ai graisser à l’huile le moule jetable et déposer un disque de papier sulfurisé dans le fond, découpé à la taille exacte. Et c’est vraiment easy à démouler, je n’ai pas eu de catastrophe et pas le stress du démoulage. Pour finir et pour corriger le problème de gonflage à la cuisson, avant d’enfourner, j’ai tapé les moules (laisser tomber de quelques cm sur le plan de travail, à plusieurs reprises) pour faire sortir les bulles d’air et j’ai l’impression que ça fonctionne bien.

    Voilà pour mon expérience. Merci d’avoir partager la tienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>